101_0994

Jusqu'au 21 septembre, Isaure sera sur cnikel et vous y donne rendez-vous pour des chroniques pétillantes sur "le ménage en toutes lettres". Vous pouvez y voter pour chacun de ses billets hebdomadaires, et répondre aux débats qu'elle y lance. Nous espérons vous y retrouver très nombreux (oui, les hommes sont aussi bienvenus que les femmes !). Retrouvez dès à présent son premier billet... sur les heures sup !
Et pour vous remercier de votre curiosité fidèle, nous vous offrons un inédit exclusif, donc, qui fait écho à ce qui est, aussi, la (pas toujours glamour) vraie vie des femmes de ménage...

 


Poubelle

Chaque semaine, c’est le même sketch.
Quand j’arrive chez une cliente, j’ai la boule au ventre en pensant à sa poubelle de salle de bains. À tous mes passages, je la vide consciencieusement puis j’y glisse un sac propre. Normal. Mais, quand je reviens, le sac a été enlevé et non remplacé. En revanche, la poubelle a continué à être utilisée.
Manque d’hygiène ou volonté d’humiliation ? M’en contrefiche.
Sauf que, la dernière fois que je suis allée chez cette dame très chic, je n’ai pas été très sympa. Vu ce qui m’attendait dans la poubelle, j’aurais pu compatir car, c’est sûr, mon employeuse a des règles abondantes. Au lieu de quoi, par SMS envoyé séance tenante, j’ai fait une promesse en forme de menace : si pas de sac dans la poubelle quand je reviens, plus de nettoyage de l’ustensile.
Désolée, mais, à un certain niveau de dégueulasse, je peux pas.